« Les entreprises ont besoin de la démarche créative, mais elles ne le savent pas » assure Natacha Rozentalis, sociologue et coach, fondatrice du cabinet Ideho.

Mais d’oĂą vient la crĂ©ativitĂ© ? Et Ă  quoi sert-elle ?

En 1981, le biologiste amĂ©ricain Roger W. Sperry, prix Nobel de mĂ©decine, l’a dĂ©montrĂ© : l’homme est le seul ĂŞtre humain dont les deux cerveaux ne font pas le mĂŞme travail.

Oui, peut-ĂŞtre le savez-vous, si l’on rĂ©sume : la logique globale, plus intuitive, appartient au cerveau droit et la logique linĂ©aire, plus analytique, au cerveau gauche. Et chacun de nous est plus cerveau gauche ou cerveau droit, vous vous en ĂŞtes rendu compte !
Eh bien, la créativité et l’innovation résultent d’un dialogue permanent entre nos deux hémisphères cérébraux.

Les techniques de créativité consistent à stimuler et rendre fluide le dialogue entre la pensée gauche et la pensée droite. Et aussi à capitaliser sur la richesse des différentes intelligences au sein d’un groupe : les spécialistes vont conjuguer leurs savoirs et leurs expériences avec des néophytes, experts en utilisation, en travaillant avec plaisir et efficacité à la recherche de solutions nouvelles.

Confronté à un environnement en constante évolution, l’entreprise doit sans cesse s’y adapter et même, mieux, anticiper le changement pour continuer à gagner en performance et en compétitivité. Or, si les machines ne peuvent s’adapter au changement en permanence, les hommes, eux, le peuvent avec brio quand les conditions de la confiance et de la motivation sont réunies. Doté d’une solide vision, le dirigeant peut ainsi ajuster les projets de l’entreprise, voire en élaborer de nouveaux, en capitalisant sur les ressources humaines qui en font toute la richesse.

Comment ? En fédérant autour de lui toute une équipe dans un projet commun. Et en cultivant l’écoute et la bienveillance afin de donner à ses collaborateurs la liberté d’apporter leur contribution avec confiance et plaisir.

Une telle approche, si elle demande au préalable une conviction forte du dirigeant, ne s’improvise cependant pas. Elle s’appuie sur des méthodes, comme la « démarche créative », qui exigent un accompagnement ou/et une formation spécifiques pour donner toute leur mesure : la mise en oeuvre de solutions nouvelles. Fruits de la valorisation des talents et de la mobilisation des énergies dans un objectif commun.

Introduire la dĂ©marche crĂ©ative dans son mode de management, c’est partager avec ses collaborateurs sa vision de l’entreprise , compter sur leur valeur ajoutĂ©e pour contribuer au dĂ©veloppement Ă©conomique de l’entreprise. En un mot, c’est, pour le dirigeant, s’assurer un retour sur investissement pĂ©renne.

Au dĂ©but du XXIe siècle,  »Â il n’y a presque plus personne pour contester que les idĂ©es innovantes surgissent autant du terrain que d’en haut « *. Et vous aujourd’hui, parvenez-vous Ă  capter ces idĂ©es ? A les transformer en rĂ©alisations concrètes ?
Clotilde Boyer et Marie-Hélène Lerouge