mercredi 3 septembre 2014

Comment apprendre Ă  apprendre ?

« Alors le père et le grand-père, et parfois mĂŞme les voisins – qui n’avaient jamais Ă©tudiĂ© qu’avec leurs mains -, venaient leur poser des questions, et leur soumettre de petites abstractions dont personne au village n’avait pu trouver la clĂ©. Ils rĂ©pondaient, les anciens Ă©coutaient, gravement, en hochant la tĂŞte…[1] »

Entre les annĂ©es 1900 et les annĂ©es 2000, les statuts de l’enseignant et de l’enfant ont profondĂ©ment Ă©voluĂ©. En quelques dĂ©cennies, par l’intermĂ©diaire de l’internet, le savoir est devenu disponible Ă  tout moment, en tout lieu, pour tout individu… connectĂ©.

Et « les sciences cognitives montrent que l’usage de la Toile, la lecture ou l’écriture au pouce des messages, la consultation de Wikipédia ou de Facebook n’excitent pas les mêmes neurones, ni les mêmes zones corticales que l’usage du livre, de l’ardoise ou du cahier. Ils peuvent manipuler plusieurs informations à la fois. Ils ne connaissent, ni n’intègrent, ni ne synthétisent comme nous leurs ascendants, ils n’ont plus la même tête [2]».

De ce fait, l’enseignant n’a plus cette place de celui qui sait que Marcel Pagnol nous donne splendidement Ă  voir. Il est moins maitre et plus animateur de groupe. De son cĂ´tĂ©, l’enfant a changĂ© de place dans la famille, dans la sociĂ©tĂ© et donc Ă  l’école. Il occupe une place entière jusqu’à parfois… devenir « roi ». Enfin, le collège unique, menant 80 % d’une classe d’âge au bac, a permis de rĂ©vĂ©ler des formes d’intelligence et de compĂ©tences très diverses chez les Ă©lèves.

Alors, « comment apprendre à apprendre puisque nos compétences, nos connaissances, nos métiers évoluent sans cesse ? », interroge Natacha Rozentalis dans son ouvrage de propective, Passeport pour la métamorphose [3].

[1] In La gloire de mon père, récit autobiographique de Marcel Pagnol, 1957

[2] In Petite poucette, essai philosophique de Michel Serres, Editions le Pommier, 2012

[3] Editions de la fabrique narrative, 2013

ESF Ă©diteur vient de publier « Enseigner en classes hĂ©tĂ©rogènes«  dans la collection des Cahiers pĂ©dagogiques. Un ouvrage constituĂ© de contributions variĂ©es d’acteurs du terrain du premier et second degrĂ© et coordonnĂ© par Jean-Michel Zakhartchouk. come and become y prĂ©sente la formation Ă  la dĂ©marche crĂ©ative.

 Et si hétérogénéité rimait avec créativité ?

Rendez-vous page 196 pour la réponse !

 couverture livre Cahiers pédagogiques